Comment savoir si le bégaiement infantile est la vraie affaire? | Stop Bégaiement



Le bégaiement peut découler d’un problème central ou d’une défaillance de l’un des organes du langage. Par exemple, il peut être dû à un surplus de tonicité des groupes de muscles du larynx qui se crispent. Les sons ont du mal à se constituer à la hauteur des cordes vocales. Le soucis peut aussi se trouver plus haut. Le force de la langue peut se plaquer contre le palais et se bloquer au moment même de la mise en place du mot. Les groupes de muscles qui entourent les lèvres peuvent aussi se contracter, le flux audio bute comme contre un obstacle et les syllabes éclatent. Certains mots ont du mal à vous en sortir et le rythme de la parole est alors perturbé, c’est le bégaiement.
En dehors des prises en charges globales, d’autres prestations ciblent des aspects plus particuliers du bégaiement. Des médicaments se passent sur la fluidité de la parole dans des cas qui restent limités – et non exempte de toutes impressions secondaires. De même, celle-là peut être améliorée ponctuellement par des appareils auditifs qui perturbent la perception de sa propre parole. nPour d’autres, des activités comme le bâti ou le théâtre apportent une aide en développant le plaisir vocal. nLes domaines cognitifs, comportementaux et affectifs peuvent aussi faire l’objet d’une étape thérapeutique ( thérapie cognitivo-comportementale, psychothérapie, psychanalyse, art-thérapie… ) exempte de toutes référence directe au bégaiement. La demande du patient n’est pas axée sur le bégaiement, mais des répercussions positives sont peuvent se générer en profondeur sur la parole.
Le bégaiement est plus qu’un trouble de la parole, il relève d’un phénomène sophisitiqué impliquant beaucoup plus que la simple répétition des sons et le prolongement des syllabes, qui affecte toute l’interlocuteur dans sa parole, sa communication et son agissement. On dit que le bégaiement se compare à un iceberg, et que les problèmes de la parole ne sont que la partie qui en émerge. Les problèmes du marketing et du agissement ne sont pas perceptibles pour ceux qui ne bégayent pas, cependant interagit en liaison étroite avec le brouillé de la parole. Le bégaiement commence généralement dans la petite enfance, entre deux et cinq ans chez l’enfant qui a récupéré d’un système de parole plus fragile. C’est plus fort que lui, mais le bègue tentera d’éviter le contact visuel avec ses partenaires. L’embarras qu’il provoque dans les yeux de l’autre lui est trop pénible à voir. Sa respiration peu fréquente le trahit souvent, il essaie même de parler avec très peu d’air dans les poumons. souvent, le bègue évite de bégayer en se taisant !

Laisser un commentaire