Anxiété et tremblements | Soigner Bégaiement

Secouer est l'un des symptômes d'anxiété les plus courants et l'un des moyens les plus évidents de dire que vous êtes nerveux. Il y a des orateurs publics confiants – des hommes et des femmes habitués à être devant un public – dont les mains trembleront violemment lors de leurs présentations, car il s'agit d'un élément d'anxiété et de nervosité très difficile à contrôler.

C'est également un problème courant dans les troubles anxieux. Cet article explorera les causes et les solutions aux tremblements anxieux.

Secousses temporaires et problématiques

De temps en temps, vous allez vous sentir nerveux: vous pouvez avoir un premier rendez-vous, vous pouvez avoir un test important, ou vous pouvez faire un discours ou une présentation. Il est naturel de se sentir nerveux en ces temps difficiles et, malheureusement, vous ne pouvez rien faire pour contrôler les tremblements.

Mais il y a beaucoup de gens qui bougent tout le temps, à des heures aléatoires de la journée, même quand rien n’est là pour le déclencher. Il y a des gens qui tremblent au travail, à la maison et chaque fois qu'ils ont une crise de panique. Cela peut être le signe d'un trouble anxieux.

Pourquoi le corps tremble pendant l'anxiété

Les secousses résultent d'un système de combat ou de vol activé – un outil évolutif destiné à vous protéger en cas de danger. En cas d'anxiété intense, votre corps est inondé d'une hormone appelée épinéphrine (adrénaline). Cette hormone active vos nerfs et vos muscles et leur donne l'énergie dont ils ont besoin pour se battre, fuir ou réagir.

Quand votre secousse est un problème

Sans anxiété, vous ne sauriez pas de quoi vous devriez avoir peur et si vous courriez un danger, vous auriez beaucoup plus de difficulté à vous enfuir ou à vous protéger.

C'est pourquoi lors d'événements réguliers, comme prendre les SAT, se battre ou demander à quelqu'un de vous épouser, vous êtes naturellement nerveux. Vous êtes confronté à une situation effrayante, excitante ou dangereuse pour vous, il est donc naturel de vous sentir anxieux. Vous en avez besoin pour prendre de bonnes décisions et rester en sécurité.

Le problème n'est pas l'inquiétude elle-même, ni l'agitation. Même s’il serait bien de ne pas trembler, c’est une réaction naturelle et saine. Le problème est que vous ne pouvez pas contrôler votre anxiété même lorsque vous ne faites pas face à ce genre de situation. Lorsque cela se produit, vous pouvez avoir un trouble d'anxiété.

Effets des troubles anxieux

Un trouble anxieux se produit lorsque vous éprouvez de l'anxiété sans aucun de ces types de situations déclencheuses. Ceux qui ont un trouble anxieux peuvent se trouver trembler sans être confrontés à une situation dangereuse. Par exemple:

  • Désordre anxieux généralisé La secousse peut se produire tout le temps ou à cause de pensées nerveuses.
  • Trouble panique Des secousses peuvent se produire avant, pendant et après une attaque de panique.
  • Trouble de stress post-traumatique Une agitation peut se produire lorsque vous entendez des bruits forts.

Autres facteurs qui affectent le tremblement

Il est possible que vous trembliez pour d'autres raisons. Le diabète et la maladie de Parkinson sont tous deux liés à des tremblements et à des tremblements. La déshydratation et l'hypoglycémie sont deux causes très courantes de tremblement.

Comment arrêter de trembler

Vous devez simplement attendre que cela passe et essayer de contrôler votre anxiété dans le processus. En attendant, vous pouvez essayer quelques solutions simples:

  • Jogging ou course à pied L'utilisation de vos muscles en faisant du jogging ou en courant peut vous aider à vous détendre et à récupérer une partie de votre stress.
  • Respiration profonde Respirer lentement peut également être utile pour secouer. Une respiration profonde, profonde et lente peut calmer l'anxiété et réduire l'hyperventilation.

Certaines personnes se sont entraînées à moins secouer. Boire de l'eau et manger plus sainement peut aussi aider. Certaines personnes sont plus secouées lorsque leur corps a besoin de plus de nutriments ou d’hydratation.

Stratégies pour réduire l'anxiété

Si tu trembles souvent, tu as besoin d'aide. Vous pouvez choisir de nombreuses façons de contrôler votre anxiété.

  • Modification du mode de vie Manger plus sainement, faire de l'exercice, passer du temps avec des personnes plus positives et trouver plus de temps pour se détendre est très important pour contrôler l'anxiété. Même si vous décidez d’utiliser d’autres traitements, un changement complet de mode de vie peut faciliter la gestion de l’anxiété.
  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) La TCC est la thérapie la plus efficace actuellement disponible pour contrôler les troubles anxieux. Il traite spécifiquement de la façon de récupérer de certains des processus de pensée défaillants qui conduisent à l’anxiété et constitue un excellent outil de contrôle quotidien.
  • Médicaments Idéalement, vous devriez éviter les médicaments car ils ne traitent pas directement l'anxiété. Mais ils sont utiles pour le contrôle à court terme si la thérapie et les changements de mode de vie ne suffisent pas. Il existe également des médicaments naturels comme le kava qui peuvent être bénéfiques.

La meilleure façon de trouver un traitement efficace consiste toutefois à le baser sur vos symptômes d'anxiété. Vos symptômes définissent votre anxiété et vous fournissent en fin de compte les outils nécessaires pour y faire face.

Comment vaincre son bégaiement ? Le moyen d’y arriver est retranscrit sur ce blog !



Selon l’âge et la durée du bégaiement, différentes approches sont proposées : programmes Lidcombe, PCI ( Parent Child Intervention )… Dans un premier temps, l’orthophoniste travaille avec la famille sur les éléments susceptibles d’intervenir dans le bégaiement. Il suffit dans certains cas de proposer plus de temps à l’enfant pour que tout rentre dans l’ordre. Si les troubles durent, un suivi fréquent ( chaque semaine ) est indispensable. Le travail est alors centré sur l’analyse de la parole, sur le contrôle de sa vitesse et de la facilité. On lui apprend aussi à dédramatiser. n
Les thérapies traitent les aspects physiques, fonctionnels et émotionnels du bégaiement. Chacun fait l’objet d’un travail spécifique qui a des répercussions dans les autres domaines. Les critères physiques La première demande concerne parfois les accidents de parole. Les différentes composantes de la parole sontnabordées à travers des exercices de ralentissement du débit, de fluence, de respiration, de voix…nL’aspect moteur est traité de manière plus globale avec la pratique de la relaxation. nles aspects fonctionnelsnLe bégaiement se manifestant dans la relation aux partenaires, cet aspect occupe une bonne partie de la thérapie. nSont abordés les dysfonctionnements comportementaux et cognitifs sous-jacents au trouble. Si les techniques utilisées peuvent changer selon les psychologues, l’objectif reste toujours la restauration de la relation aux autres. Les aspects émotionnels. L’impact des éléments émotionnels représente aussi une part cruciale de la thérapie ( gestion du stress, estime de soi… ). n
Depuis les années 1930, la recherche interne a étayé le fondement héréditaire du bégaiement. Des études familiales ont constamment montré que les personnes qui bégaient ont plus souvent que les témoins des parents qui ramènent aussi des antécédents de bégaiement. Une révision neuve de 28 études scientifiques a estimé que 30 à 60 % des personnes qui bégaient affichent des antécédents familiaux positifs comparativement à moins de 10 % des témoins. Des études scientifiques sur des jumeaux ont corroboré ces observations. en outre, les proches de sexe masculin affichent un risque substantiellement plus élevé que les proches de sexe effeminé. Le rétablissement et la persistance paraissent être des affections héréditaires distinctes.

Laisser un commentaire