Formulaire de consentement | Motocycliste | Stop Bégaiement

Comment vaincre son bégaiement ? Le moyen d’y arriver est communiqué sur ce blog !



S’il y a un âge où le bégaiement devient particulièrement handicapant, c’est l’adolescence et le début de l’âge adulte. Il s’agit souvent d’un temps d’intensification des troubles de la parole, influencée par les changements liés à l’âge, les examens angoissants et le début de la vie professionnelle.
Des professionnels médicaux (appelés les phoniatres ) et paramédicaux ( orthophonistes en France, logopédistes en Suisse, logopèdes en Belgique ) sont habilités à traiter le bégaiement, certains s’étant formés plus surtout à ce trouble. Ils sont soumis à des lois régissant leur spécialité ( devoir de renseignements, de formation, secret professionnel, etc. ) qui assurent aux personnes une qualité de soins – les soins étant en partie ou entièrement pris en charge par les divers systèmes de santé.
Le bégaiement est plus qu’un trouble de la parole, il relève d’un phénomène complexe impliquant beaucoup plus que la simple répétition des sons et le prolongement des syllabes, qui affecte toute la personne dans sa parole, sa communication et son comportement. On dit que le bégaiement se compare à un iceberg, et que les troubles de la parole ne sont que la matière qui en émerge. Les problèmes de la communication et du comportement ne sont pas perceptibles pour ceux qui ne bégayent pas, cependant interagit en liaison étroite avec le brouillé de la parole. Le bégaiement commence en général dans la petite enfance, entre deux et cinq ans chez l’enfant qui a hérité d’un système de parole plus fragile. C’est plus fort que lui, mais le bègue essaiera d’éviter le contact visuel avec ses interlocuteurs. L’embarras qu’il éveille dans les yeux de l’autre lui est trop pénible à voir. Sa respiration irrégulière le trahit souvent, il tente même de parler avec très peu d’air dans les poumons. souvent, le bègue permet d’éviter de bégayer en se taisant !

Laisser un commentaire