Orthophonie | Le Cap | Corriger Bégaiement

Les troubles du langage peuvent être soit réceptif ou expressif.

Une liste de contrôle permettant de vérifier si votre enfant possède les compétences réceptives et / ou réceptives nécessaires pour son âge est disponible. Si votre enfant ne peut pas en faire plus de deux, il est nécessaire de consulter un orthophoniste professionnel.
Téléchargez la liste de contrôle.

0-6 mois Répète les mêmes sons Frotte souvent, gargouille, et fait des sons de plaisir Utilise un cri différent pour exprimer différents besoins Sourit quand on lui parle Reconnaît les voix Localise les sons en tournant la tête Écoute le discours Utilise les phonèmes [p], [b] et [m] en babillant Utilise des sons ou des gestes pour indiquer ses désirs 7-12 mois Comprend pas et chaud Répond à des demandes simples Comprend et répond à son propre nom Écoute et imite certains sons Reconnaît les mots pour les articles courants (par exemple une tasse, une chaussure, une bouteille) Babbles en utilisant des groupes de sons longs et courts Utilise un modèle d'intonation semblable à une chanson quand on babille Utilise une grande variété de sons dans le babillage Imite des sons de parole et des modèles d'intonation pour adultes Utilise les sons de la parole plutôt que de pleurer pour attirer l'attention Écoute quand on lui parle Utilise des approximations sonores Commence à changer de babillage en jargon Utilise la parole intentionnellement pour la première fois Utilise les noms presque exclusivement A un vocabulaire expressif de 1 à 3 mots Comprend des commandes simples 13-18 mois Utilise des modèles d'intonation de type adulte Utilise echolalia et jargon Utilise du jargon pour combler les lacunes de la fluidité Omet quelques consonnes initiales et presque toutes les consonnes finales Produit une parole essentiellement inintelligible Suit des commandes simples Identifie de manière réceptive 1 à 3 parties du corps A un vocabulaire expressif de 3 à 20 mots ou plus (surtout des noms) Combine gestes et vocalisation Faites des demandes pour plus d'articles désirés 19-24 mois Utilise des mots plus souvent que le jargon A un vocabulaire expressif de 50-100 mots ou plus A un vocabulaire réceptif de 300 mots ou plus Commence à combiner des noms et des verbes Commence à utiliser les pronoms Maintient le contrôle vocal instable Utilise l'intonation appropriée pour les questions Est environ 20-25% intelligible aux étrangers Réponses à la question "Qu'est-ce que c'est?" Aime écouter des histoires Sait 5 parties du corps Nommer avec précision quelques objets familiers 2-3 ans La parole est intelligible à 50-75% Comprend tout un Verbalise les besoins de la toilette (avant, pendant ou après l'acte) Demande des articles par nom Pointe vers les images d'un livre lorsqu'il est nommé Identifie plusieurs parties du corps Suit des commandes simples et répond à des questions simples Aime écouter des nouvelles, des chansons et des comptines Pose une ou deux questions Utilise des phrases de 3-4 mots Utilise des prépositions, des articles, des verbes progressifs actuels, des pluriels réguliers, des contractions et des formes du passé irrégulier Utilise des mots qui sont généraux dans le contexte Continue d'utiliser de l'écholalie lorsque des difficultés d'élocution sont rencontrées A un vocabulaire réceptif de 500 à 900 mots ou plus A un vocabulaire expressif de 50-250 mots ou plus (croissance rapide pendant cette période) Présente de multiples erreurs grammaticales Comprend plus de choses à lui dire Présente fréquemment des répétitions – en particulier des entrées, des «I» et des premières syllabes Parle à haute voix Augmente la gamme de hauteur Utilise les voyelles correctement Utilise systématiquement les consonnes initiales (bien que certaines soient mal articulées) Omet fréquemment les consonnes médiales Omet ou substitue fréquemment les consonnes finales Utilise environ 27 phonèmes Utilise l'auxiliaire, y compris le formulaire contracté Utilise des verbes au passé, des morphèmes, des pronoms et des impératifs possessifs 3-4 ans Comprend les fonctions d'objet Comprend les différences de sens (stop-go, in-on) Suit les commandes en 2 et 3 parties Demande et répond à des questions simples (qui, quoi, où, pourquoi) Foire aux questions et demande souvent des réponses détaillées Produit des analogies verbales simples Utilise le langage pour exprimer ses émotions Utilise 4-5 mots dans les phrases Répète les phrases de 6 à 13 syllabes avec précision Identifie les objets par leur nom Manipule les adultes et les pairs Peut continuer à utiliser echolalia Utilise jusqu'à 6 mots dans une phrase Utilise plus souvent des noms et des verbes Est conscient du passé et du futur A un vocabulaire de 1200-2000 mots ou plus, réceptif A un vocabulaire expressif de 800-1500 mots ou plus Peut se répéter souvent, en présentant des blocages, une respiration perturbée et des grimaces au visage pendant la parole Augmente le débit de la parole Murmures Maîtres 50% des consonnes et des mélanges La parole est intelligible à 80% La grammaire des phrases s'améliore bien que certaines erreurs persistent Utilise convenablement is, are et am dans les phrases Raconte deux événements dans l'ordre chronologique Engager de longues conversations Utilise des contractions, des pluriels irréguliers, des verbes au futur et des conjonctions Utilise systématiquement des pluriels réguliers, des possessifs et des verbes au passé simples 4-5 ans Compte imitativement jusqu'à 5 Comprend le concept des nombres jusqu'à 3 Continue à comprendre les concepts spatiaux Reconnaît 1-3 couleurs A un vocabulaire réceptif de 2 800 mots ou plus Compte jusqu'à 10 par cœur Écoute de courtes histoires simples Répond aux questions sur la fonction Utilise des phrases grammaticalement correctes A un vocabulaire expressif de 900-2000 mots ou plus Utilise des phrases de 4-8 mots Répond à des questions complexes en 2 parties Demande des définitions de mots Parle environ 186 mots par minute Réduit le nombre total de répétitions Apprécie les comptines, les rythmes et les syllabes absurdes Produit des consonnes avec une précision de 90% Réduit considérablement le nombre d'omissions sonores persistantes et de substitutions Omet fréquemment les consonnes médiales La parole est généralement intelligible pour les étrangers Parle d’expériences à l’école, chez des amis, etc. Raconte avec précision une longue histoire Fait attention à une histoire et répond à des questions simples à ce sujet Utilise des pluriels irréguliers, des pronoms possessifs, du futur, des pronoms réfléchis et des morphèmes comparatifs dans les phrases De: Troubles de la communication – Un manuel d'évaluation. KG. Shipley & J.G. McAfee

Comment vaincre son bégaiement ? La technique est expliqué sur ce blog !



S’il y a un âge où le bégaiement devient particulièrement handicapant, c’est l’adolescence et le début de l’âge adulte. Il s’agit souvent d’une étape d’intensification des problèmes de la parole, influencée par les changements liés à l’âge, les examens angoissants et le début de la vie professionnelle.
Les thérapies traitent les critères physiques, fonctionnels et émotionnels du bégaiement. Chacun fait l’objet d’un travail spécifique qui a des répercussions dans les autres domaines. Les critères physiques La première demande concerne le plus souvent les incidents de parole. Les différentes paramètres de la parole sontnabordées à travers des exercices de ralentissement du débit, de fluence, de respiration, de voix…nL’aspect moteur est traité de manière plus globale avec la pratique de la relaxation. nles aspects fonctionnelsnLe bégaiement se manifestant dans la relation aux partenaires, cet aspect s’étale sur une partie de la thérapie. nSont abordés les dysfonctionnements comportementaux et cognitifs sous-jacents au trouble. Si les techniques utilisées peuvent changer en utilisation des psychologues, l’objectif reste toujours la restauration de la relation aux autres. Les critères émotionnels. L’impact des éléments émotionnels représente aussi une part importante de la thérapie ( gestion du anxiété, estime de soi… ). n
Les plus jeunes sont souvent confrontés aux moqueries de leurs camarades : le bégaiement constitue alors un obstacle pour s’intégrer dans le groupe, et ultérieurement à l’entreprise. Les personnes qui bégaient se sentent de ce fait différentes, ce qui provoque un repli sur elles-mêmes. Ce rejet peut avoir des répercussions dans le tweaking de la pathologie. Le regard des autres a créé un blocage, qui n’encourage pas le jeune à s’exprimer et à faire des exercices pour survivre son handicap. nPlus tard, le bégaiement influence souvent le choix d’une orientation scolaire. Les personnes bègues préfèrent dans certains cas se tourner vers des profession de santé qui ne nécessitent pas une prise de parole importante,.. Elles laissent passer des opportunités reconnues, pensant que leur brouillé les rend incapables d’exercer certaines fonction. D’autres au contraire vont trouver des métiers de communication pour s’ opposer leur handicap.

Laisser un commentaire