écumant de la bouche – Heart Rhythm | Stop Bégayer

Ma profonde sympathie pour ce qui est arrivé à votre fille est particulièrement triste à lire au sujet de quelqu'un qui n'a pas eu la chance de vivre à plein temps.

Vos préoccupations concernant le manque de connaissances des «premiers intervenants» nous préoccupent tous, quels que soient nos expériences et nos problèmes spécifiques.

Je n'ai rien à partager sur le sujet mais réponds quand même de partager ma sympathie et comme je vois "le problème de la valve" est montré sur votre message comme étant lié. J'ai une certaine expérience à ce sujet, mais rien de tout cela ne concerne la formation de mousse à la bouche.

Je suis vraiment désolée d'apprendre votre perte. Veuillez agréer mes sincères condoléances.

Je ne suis pas surpris d'entendre parler de la façon dont elle a été traitée par 911, EMT et les urgences. Ils sont là pour un rapide bandaide. Ensuite, ils les envoient immédiatement à un spécialiste ou à un PCP pour un suivi. A-t-elle suivi de cette manière et subi un écho, un test d'effort, etc. ou s'est-elle fiée à ce que l'urgence lui disait? Est-ce que le service des urgences lui a déjà dit de faire un suivi avec un PCP et un cardiologue? tous ces symptômes, elle avait certainement une maladie cardiaque, même à un profane.

Je travaillais dans un service des urgences. Une fois l'évaluation terminée et si le patient est stable, il ne recevra aucune attention. Il est temps de les formaliser, puis de les envoyer à leur PCP pour un suivi. C'est au patient de faire le suivi. Ce que j'ai vu, c'est que certaines personnes prendraient la sortie des urgences comme diagnostic. Ce n'est pas. Son inflammation aurait été facile à voir sur un écho.

Je ne sais pas à propos de la mousse à la bouche. Je pense que peut-être qu'elle s'est évanouie suite à un problème cardiaque alors qu'elle inhalait de l'eau et se noyait.

Demandez au coroner, ils auraient vu de l'eau dans ses poumons. Voyez également s'ils ont fait un dépistage toxicologique, car certains médicaments ou drogues peuvent provoquer la formation de mousse.

Encore une fois, je suis vraiment désolé de votre perte.

Je suis désolé pour votre perte, c'est dur trop lâche si jeune.

L'insuffisance cardiaque congestionnée oblige le corps à retenir l'eau. Le sodium aspire le liquide de votre corps dans le sang, ce qui augmente le volume de sang que votre cœur doit traiter. Ce liquide peut s'accumuler dans les bras, les jambes, les poumons et d'autres organes du corps. Le cœur travaille très fort et il y a transpiration. L'insuffisance cardiaque provoque également de l'essoufflement, de la confusion, des problèmes de mémoire ou de désorientation, de la fatigue et une accélération de la fréquence cardiaque. J'ai eu un ami qui est mort, essentiellement en se noyant à cause d'un liquide dans ses poumons, à cause d'une insuffisance cardiaque.

http://www.americanheart.org/presenter.jhtml?identifier=339

D'abord, moi aussi, je vous adresse mes condoléances à vous et à votre famille La mort de ma fille à cause d'une maladie cardiaque grave est toujours ma plus grande peur.

Après avoir travaillé pour aider les patients de la salle des urgences qui se noient à se réanimer, il n’est vraiment pas rare de voir des patients mousser autour de la bouche. C'était probablement à cause de la douche.

Ce qui m'a surpris, c'est que votre fille avait des problèmes cardiaques et que les médecins l'aient emportée comme elle l'avait été, je ne comprends pas. La plupart des médecins ont beaucoup de compassion pour les jeunes atteints de maladie cardiaque. Avec tout le respect que je vous dois à Pamz, votre fille ne semble pas du tout avoir CHF. La formation de mousse, plus que probablement, était un simple résultat de sa mort sous la douche. Tous les symptômes que vous avez décrits peuvent être causés par toutes les formes de maladie cardiaque.

Encore une fois, je suis vraiment désolé pour la perte de votre famille.

Merci à tous pour les gentils commentaires. Elle moussait à la bouche pendant des mois avant sa mort. Être dégoulinant de sa bouche quand elle avait une attaque. Je l'ai vu quand elle nous a rendu visite environ huit mois avant sa mort. Elle tremblait, faisait de gros mouvements musculaires, était moite et pâle. Elle m'a dit qu'elle voulait aller à l'urgence. J'ai appelé son aide-soignant et elle m'a dit de l'ignorer – elle le fait tout le temps pour attirer son attention. Et lui donner du thé chaud et un Tylanol et ça partira. C'est ce qui m'a poussé à enquêter, mais c'était trop tard pour découvrir tous les abus et les négligences. Lors d'une attaque, le personnel soignant l'avait chez elle en train de la filmer avec un caméscope pendant 4 à 5 heures. Même physiquement retenu ma fille. Trop souvent, après être allés aux urgences, ils appelaient la prestataire de soins pour qu'elle vienne la chercher et elle leur disait de faire venir notre fille à la maison en utilisant le système. Triste.

ah, cela clarifie certaines questions, mais soulève plus. Je pensais que la première apparition de l'écume était dans la douche. Je n'ai jamais vu de problèmes cardiaques chroniques provoquant la formation de mousse à la bouche, autres qu'un IDM aigu. J'ai vécu avec mon père une insuffisance cardiaque congestive complète pendant 5 mois et il n'a jamais moussé à la bouche.

Je dis cela avec prudence, certains médicaments peuvent provoquer la formation de mousse. Pensez-vous qu’elle l’a droguée d’une manière ou d’une autre pour la maîtriser?

Par exemple, une surdose de Tylenol entraînera une formation de mousse à la bouche.

Je ne comprends pas la partie soignante ni sa situation car il semble qu'elle ait été séparée de sa famille? Vivait-elle seule ou avait-elle besoin de l'attention constante du soignant pour une raison quelconque?

Si vous le pouvez, commencez à déposer des plaintes. J'irais jusqu'à la négligence criminelle dans ce cas. Non seulement elle a été ignorée, elle a simplement été abusée. J'irais après le soignant et les hôpitaux. Elle avait des antécédents FGS, cela devrait leur suffire pour faire les bilans de base.

Je voudrais certainement un cornet complet pour le bilan toxicologique. Mes soupçons portent clairement sur le tylénol et sur la dose administrée au cours des 15 derniers mois.

Je n'ai pas pensé au Tylenol. Bonne idée. J'ai commandé un rapport TOX complet, car

Je m'inquiétais pour ses médicaments. Elle apprenait handicapée et souffrait de TOC, avec

une certaine anxiété..mais toute l'anxiété et les médicaments ne fonctionnaient pas. Montrant à nouveau que c'était

son coeur. Je voulais que le test TOX vérifie si ses SSI (je crois que c’est ce qu’ils sont) étaient

up ou down concernant les inhibiteurs. – travailler ou ne pas travailler. Je crois le seul

test, ils lui ont donné avec son cœur était un ECG, pas plus de test préalable, la garder dans

ER pendant une période prolongée pour suivre ses attaques. À la fin, elle était trois fois aux urgences.

un jour. Ses appels au 911 hurlent de douleur … disant "Oh non, pas encore." puis les cris quand la douleur est venue. Choquant d'entendre. Elle vivait seule, mais sous

SSI se soucie de l'état. Ainsi, elle avait un soignant pour le transfert, les achats, aider à cuisiner, équilibrer son carnet de chèques et des routines simples. Merci.

Ma plus profonde sympathie va à vous. J'ai regardé mon fils faire un arrêt cardiaque et j'ai passé les mois suivants à chercher des réponses également, pour que je puisse comprendre un peu ce que vous avez vécu.

C’est simplement une idée qui m’est venue à l’esprit en lisant votre description des attaques de votre fille, en ce sens que les crises peuvent faire mousser la bouche. Les crises peuvent prendre différentes formes et ne sont pas toujours liées à l'épilepsie. De nombreuses maladies cardiaques peuvent provoquer des convulsions au cours d'arythmies cardiaques lorsque le cerveau ne reçoit pas assez d'oxygène du cerveau. Les médecins les appelaient des "crises atypiques" car ils ne suivaient pas les règles générales des crises épileptiques. La mauvaise chose à propos des arrythmies cardiaques est qu’elles ne peuvent être diagnostiquées après le décès que si elles sont suspectes d’une maladie cardiaque génétique et font des tests génétiques.

La façon dont votre fille a été traitée était absolument horrible. Si vous avez des questions à poser au coroner, vous avez parfaitement le droit de vous expliquer les réponses de manière compréhensible pour vous aider à retrouver une certaine tranquillité d'esprit.

Prends soin

Je sais que c'est un peu tard, mais je fais des recherches depuis que j'ai perdu mon arrière grand-mère en 2004 et mon père en 2006 et j'ai perdu ma belle-grand-mère il y a trois semaines. Mon arrière grand-mère avait de longs problèmes cardiaques et elle a eu une crise cardiaque et une série d'environ 8 AVC de 1998 à sa mort en 04. Quand elle est morte dans la nuit, elle a eu une mousse au niveau de la bouche. Mon père avait un cancer du poumon et une MPOC. Il a passé les 2 dernières semaines de sa vie sous ventilation. Au moment où sa fréquence cardiaque a chuté à environ 10 alors qu'il passait, de la mousse est apparue. Je l'ai vu. Ma belle-grand-mère, qui est décédée il y a trois semaines, était atteinte de BPCO et avait été hospitalisée deux semaines avant sa mort avec un ventilateur, mais elle a traversé la même situation et est rentrée à la maison. Nous l'avons découverte à 7 heures du matin (la dernière fois que je l'ai vue était vers 3 heures du matin) sur son lit avec son masque nébuliseur sur lequel était rempli de cette mousse et entourait également sa bouche. Je crois simplement que c'est naturel quand on décède pour mousser à la bouche. Je pense que ce ne sont que des liquides provenant des poumons qui sont expulsés de votre dernier souffle. De l'insuffisance cardiaque à la noyade, peu importe la cause du décès.

Toutes mes condoléances. Je me rends compte que c'est une réponse tardive. Je suis infirmière en hospice et informerai les familles de la possibilité que de la «mousse» s'échappe de la bouche d'un patient mourant afin que cela ne les terrifie pas. S'ils connaissent les possibilités, ils sont mieux équipés pour faire face mentalement quand ils les voient. Pour les familles qui ont besoin de faire quelque chose (vous pouvez dire quand vous travaillez avec la famille), une aspiration orale peut être fournie que la famille peut utiliser pour se vider la bouche, mais cela ne règle rien. Habituellement, il suffit d’utiliser les tampons buccaux pour éliminer une partie de la mousse. Les diabétiques moussent pour d’autres raisons, mais un patient mourant a parfois de la mousse ou de l’eau mousseuse venant de la bouche. Personne ne meurt de la même manière, ce n'est donc pas une déclaration générale. Tout le monde ne mousse pas, tout le monde ne devient pas incontinent. Chaque personne est différente. Très désolé pour votre fille. Mon coeur va vers toi.

Je suis désolé que vous ne puissiez pas trouver les réponses à vos questions et désolé pour les terribles circonstances que vous avez dû endurer concernant la perte de votre être cher. Je suis venu à ce fil à la recherche de réponses aussi. Je partagerai mon expérience concernant le "moussage", et peut-être qu'un jour l'un de nous trouvera des réponses. Je viens de vivre une "mousse à la bouche" et je n’ai pas de problèmes cardiaques, pas plus que je n’ai eu de crise. En fait, j'étais extrêmement contrarié à l'époque (au téléphone) et j'avais une montée d'adrénaline. Je le sais parce que mes mains tremblaient et que je bégayais pendant que je parlais, tout en faisant les cent pas. C'était une sensation étrange d'avoir… presque une salive sèche qui se gonflait dans ma bouche. Ce n'est pas le genre de salivation que vous obtenez lorsque vous sentez une odeur ou un goût piquant, ni celui que vous ressentez lorsque vous avez la nausée. Je n'arrivais pas à arrêter en avalant, et cela a même commencé à me gâcher, je crachais en parlant parce que je ne pouvais pas avaler assez vite. C'était presque comme avoir du peroxyde dans ma bouche. (Je n'utilise pas de dentifrice au rince-bouche ou au peroxyde, si quelqu'un le demande). Voici ce que j'ai en commun avec votre fille: j'ai un TOC et je prends de l'amitriptyline pour le contrôler un peu, et j'ai des problèmes d'anxiété à cause du TOC. Cette nuit même de la formation de mousse, j'ai commencé à avoir des mini-spasmes à la poitrine, toutes les minutes, pour lesquels je suis allé chez le médecin. Mon cœur et mes poumons ont été examinés et il a été décidé que le stress était induit. Même en connaissant la cause des spasmes, ils ne sont pas partis plus de 2 semaines après la visite chez le médecin. Pas de surprise là-bas, j'ai déjà eu les spasmes, mais pas autant. J'ai aussi du stress provoqué par le SCI. Cela vous aidera peut-être à regarder dans une direction différente. Le moussage pourrait-il être induit par le stress? Si elle était anxieuse et craint pour elle-même et sa santé, elle aurait pu présenter de nombreux symptômes dus à une anxiété grave. Cependant, même mon médecin, aussi merveilleux soit-il, n'a pas semblé me ​​prendre au sérieux quant à l'écume de la bouche. Je ne l'ai jamais eu auparavant et je n'ai jamais entendu dire que cela arrivait vraiment à qui que ce soit. Je suis venu chercher pourquoi. Voyant que votre fille en a également fait l'expérience, j'examinerai plus en détail les effets de l'adrénaline et de l'amitriptyline sur la bouche. Peut-être que ce sont les hurlements, les pas en avant, le bégaiement et les tremblements qui l’ont provoquée, mais je l’ai déjà fait de nombreuses fois auparavant et jamais moussé à la bouche, lol. Et je vous promets que je n'ai pas la rage … Bonne chance dans votre recherche, si vous cherchez toujours …

Est-il possible qu'elle ait une tumeur sur sa glande surrénale heureuse? un trouble appelé phéochromocytome …

Comment lutter son bégaiement ? Le programme est communiqué sur ce blog !



Le bégaiement peut découler d’un problème central ou d’une défaillance de l’un des organes du langage. Par exemple, il peut être dû à un surplus de tonicité des zones musculaires du larynx qui se crispent. Les sons ont du mal à se constituer à la hauteur des cordes vocales. Le soucis peut aussi se placer un peu avant. Le bourrinage de la langue peut se plaquer contre le palais et se bloquer au moment même de la mise en place du mot. Les zones musculaires qui entourent les lèvres peuvent aussi se contracter, le flux audio bute comme contre un obstacle et les syllabes éclatent. Certains mots ont du mal à sortir et le rythme de la parole est alors perturbé, c’est le bégaiement.
Des professionnels médicaux (appelés les phoniatres ) et paramédicaux ( orthophonistes en France, logopédistes en Suisse, logopèdes en Belgique ) sont habilités à traiter le bégaiement, certains s’étant formés plus essentiellement à ce brouillé. Ils sont soumis à des lois régissant leur métier ( devoir de renseignements, de formation, secret professionnel, etc. ) qui assurent aux personnes une qualité de soins – les soins étant en partie ou complètement pris en charge par les différents systèmes de santé.
Les plus jeunes sont souvent confrontés aux moqueries de leurs camarades : le bégaiement constitue alors un obstacle pour s’intégrer dans le groupe, et ultérieurement à la société. Les personnes qui bégaient se sentent de ce fait différentes, ce qui provoque un repli sur elles-mêmes. Ce rejet peut avoir des répercussions dans le tweaking de la pathologie. Le regard des autres crée un blocage, qui n’encourage pas le jeune à s’exprimer et à réaliser des exercices pour surmonter son handicap. nPlus tard, le bégaiement influence souvent le choix d’une orientation scolaire. Les personnes bègues aiment mieux parfois se tourner vers des professions libérales qui ne nécessitent pas une prise de parole cruciale,.. Elles laissent passer des opportunités reconnues, pensant que leur brouillé les rend incapables d’exercer certaines professions. D’autres au contraire vont rechercher des professions libérales de communication pour combattre leur handicap.

Laisser un commentaire